Historique

L'idée de la création d'un Carnaval prit forme en 1977. Sous l'égide d'un petit Comité déjà rodé par d'autres manifestations hivernales (marché d'automne, Saint-Nicolas), le Carnaval de Fleurier naquit en 1978 et pu se targuer d'être un précurseur, puisqu'il était alors, le premier et le seul Carnaval du Canton de Neuchâtel.

La première édition débuta le vendredi soir après le traditionnel coup de canon et se termina le dimanche soir; comme les diverses élections carnavalesques (Miss Carnaval, Miss Catastrophe et Roi du Carnaval), le cérémonial et la durée de la manifestation étaient jetés et ne changèrent plus.

N'ayant aucune subvention, le Comité dut, alors, s'appuyer sur les établissements publics qui assurèrent les bals du soir durant les premières années, jusqu'à ce qu'il puisse engager des cliques et déplacer ainsi le centre de la manifestation dans une salle de gymnastique d'abord et dans la salle de spectacle communale (la Salle Fleurisia) par la suite.

Dès lors, le Carnaval du Val-de-Travers – ainsi dénommé dès la deuxième édition – ne cessa de chercher à se promouvoir et à répondre aux attentes de la population. La création d'un cortège dédié aux enfants, la distribution, aux mêmes intéressés, de cornets garnis de friandises, la mise sur pied d'un stand de maquillage gratuit ou la mise à feu du bonhomme Hiver en sont des exemples. De plus, le nombre de cliques ne cessa de croître année après année et la manifestation rencontra un succès grandissant auprès d'un public toujours plus nombreux et de mieux en mieux déguisé.

D'ailleurs, la manifestation rencontra un tel engouement que la Commune de Fleurier décida d'organiser la première réunion des « néo-citoyens » lors de sa sixième édition et poursuit, encore aujourd’hui, cette association.

A côté du Carnaval du Val-de-Travers, le Comité organise des matchs au loto, tient un stand lors de l'Abbaye (la fête villageoise la plus importante de Fleurier) et prend en charge la cafétéria de la Brocante du Val-de-Travers.
Au cours des dernières années, le changement plus manifeste fut celui de confier à un groupe bénévole, Jeunessexpress, le bal du vendredi afin que cette soirée attire également un public plus jeune. Cette expérience a duré trois ans puis le Comité s'est tourné vers la Société cynologique du Val-de-Travers pour tenir le bar de la Salle Fleurisia.

En résumé, sur ses premiers 20 ans d'existence, le Carnaval du Val-de-Travers n'a cessé de se développer et d'élargir ses perspectives.

Mais, à la suite de l’édition 2005 du Carnaval du Val-de-Travers et pour soutenir l’actuel Comité d’organisation, plusieurs jeunes de divers horizons se sont approchés de Bernard Cousin et de Jean-Louis Goumaz, respectivement président et caissier du Comité, afin de leur proposer un projet de grande envergure pour renouveler le concept carnavalesque. Celui-ci ayant été accepté, les nouveaux membres ont été incorporés à la structure qui a fait ses preuves depuis plusieurs années et peuvent ainsi collaborer avec les anciens membres, qui restent bien entendu en fonction et offrent aux nouveaux les connaissances indispensables au bon déroulement de la fête. Le Comité compte actuellement une douzaine de membres.

 

Statuts de l'association


Cliquez sur l'image pour lire les statuts